Quand des évangélistes sont envoyés par les églises de maison du Heilongjiang ils sont soutenus par les prières ferventes de nombreuses « tantes » âgées, dotées de douceur et de simplicité. Ces femmes âgées vivent de prière et d’adoration. Il arrive fréquemment qu’elles se prosternent sur le sol lors de rencontres de prière, des larmes déferlant sur leurs joues, alors qu’elles intercèdent pour les perdus et combattent de tout leur être pour le compte de ceux qui risquent leur vie pour annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. Avec cet arrière-plan, un « oncle » d’un certain âge, connu sous le diminutif « Oncle Liu », s’en alla, le coeur vaillant, prêcher la Bonne Nouvelle dans un village où l’évangile n’avait jamais été annoncé, aux alentours de la ville de Acheng, à 41 km au Sud-Est de Harbin. Alors qu’il frappait à une porte, demandant de partager l’Evangile avec les habitants de la maison, ceux-ci, en colère, le chassèrent du village. Sans se laisser abattre, Oncle Liu se retira dans un coin tranquille et se mit à prier sincèrement pour la famille qui l’avait ainsi rejeté. Puis il retourna à la même maison. Cette fois, la famille lui jeta de l’eau à la figure, le trempant jusqu’aux os, et le chassa à nouveau, l’invectivant et lui proférant des menaces. Oncle Liu ne renonça pas pourtant, et à nouveau il se mit à prier pour cette famille, croyant de tout son coeur que ce n’est pas la volonté du Seigneur qu’aucun ne périsse, mais que tous, y compris cette famille là, viennent à la foi en Christ. Pour la troisième fois il les visita et leur dit qu’ils devaient se repentir et croire dans le Fils de Dieu. Cette fois, ils prirent de larges bâtons et se mirent à battre Oncle Liu violemment. Ils jurèrent, le maudirent de son entêtement, et le chassèrent à nouveau du village, ensanglanté et souffrant de blessures sur tout son corps. Ce frère âgé ne se laissa pas abattre. Après sept jours pendant lesquels il se remit de ses coups, il revint à la charge. Cette fois, le propriétaire de la maison ne s’opposa pas à lui. Etonné qu’il revienne encore, le père accepta de s’asseoir avec toute sa famille afin d’écouter ce que l’homme âgé avait à leur dire. Alors qu’Oncle Liu annonçait la Bonne Nouvelle à toute la famille élargie, une conviction forte saisit leurs coeurs. Chacun des membres de cette famille reçut le Seigneur dans sa vie
.

Catégories : Anectdotes